Scrum Gathering 2013

 Lundi 23 septembre20130923_084623

J’avais promis de vous faire un résumé de mes journées et vous faire profiter des séances  auxquelles j’ai participé. Je résumerai les 3 plus intéressantes. Voici un premier résumé.

Mon appréciation :

Capture d’écran 2013-09-25 à 15.20.27 Excellent
Capture d’écran 2013-09-25 à 15.20.39 Mitigé
Capture d’écran 2013-09-25 à 15.20.59 Décevant

Liste des sessions auxquelles j’ai participé le lundi 23 septembre :

  • Culture > Process (Opening Keynote Scrum) Capture d’écran 2013-09-25 à 15.20.27
    Henrik Kniberg
  • Selling Scrum Transformation in a RoI-driven Organization Capture d’écran 2013-09-25 à 15.20.59
    Dr. Arpad Zsolt Bodo, Istvan Margetin
  • Agile À La Mode ? The Long-Term Viability of an Agile Culture in France Capture d’écran 2013-09-25 à 15.20.39
    Petra Skapa, Mack Adams
  • Changing Cultural DNA with Spiral Dynamics to become thoroughly Agile Capture d’écran 2013-09-25 à 15.20.27
    Dajo Breddels
  • Changing Culture from the Top : Radical Management in Practice Capture d’écran 2013-09-25 à 15.20.27
    Simon Roberts, Andrea Maier

Culture > Process by Henrik Kniberg (Opening Keynote Scrum)

Peut être l’une de mes sessions préférées ! Henrik est venu nous présenter pourquoi et comment l’agilité est déployée chez Spotify. Pour la petite histoire, Spotify est un outil permettant d’écouter de la musique et d’accéder à des centaines de milliers de titres via un abonnement mensuel fixe (9,99 Euros par mois). Spotify, né en 2006, a généré un chiffre d’affaire de 434,7 millions d’euros en 2012 ! De quoi faire l’envie d’un grand nombre de promoteurs !

Henrik a commencé par nous expliquer que l’agilité n’est pas qu’une question de processus ou framework (ex Scrum). C’est bien plus : une culture d’entreprise. Jusque là, rien de nouveau. Ceci dit c’était bien présenté.

Henrik a par la suite expliqué ce qui fait le succès de Spotify. Le pari de réussir à faire payer de gens pour de la musique disponible gratuitement en téléchargement (mp3 – illégale) n’était pas gagné d’avance. Convaincre l’industrie de la musique que le modèle proposé offre une alternative viable au téléchargement illégale n’a surement pas été simple non plus.

Ceci dit, depuis 2008, date officielle de sortie de la première version grand publique de Spotify, l’entreprise est passée de 0  à 24 millions d’utilisateurs gratuits et 6 millions d’utilisateurs payants (dont je fais parti). Ajoutons à cela que la croissance est stable.

Autre chiffre important, le nombre de collaborateurs de la boite double chaque année ! Mais ce qui est vraiment impressionnant, c’est que malgré cette croissance fulgurante, Spotify réussit à se hisser au sommet des boites dans lesquelles il fait bon travailler. Une autre donnée qui ferait rêver pas mal de managers !

Capture d’écran 2013-09-25 à 19.00.06

Leur secret ? Oui, c’est évident : l’agilité. Mais l’agilité pas simplement au niveau des équipes de développement… L’agilité en tant que modèle organisationnel transverse à toute l’entreprise.

Capture d’écran 2013-09-25 à 19.15.58

Agile > Scrum
Ainsi, Henrik nous explique que l’agilité est plus importante que le Scrum. Scrum n’étant qu’un moyen pouvant aider à devenir agile.

Principles > Practices
Il nous dit que les principes sont plus importants que les pratiques. En effet, il est ici question des principes tels que le shu Ha Ri, l’amélioration continue (Kaizen), la confiance, la simplicité, etc…

Autonomy > Consistency
L’autonomie plutôt que la cohérence, nous dit-il, aide globalement à avoir des équipes plus motivées qui développent des produits plus rapidement. Cette autonomie doit cependant évoluer en harmonie avec l’écosystème de Spotify. Il est donc question de faire primer l’organisation avant tout. Ainsi :

  • Spotify’s mission > Squad’s mission 
    La mission globale de Spotify est plus importante que la mission des équipes
  • Collaborate & sync with other squads
    La collaboration entre équipes est non seulement souhaitée mais c’est également un principe fondamental. L’environnement de travail ainsi que l’organisation sont adaptés en conséquence.
  • Follow agreed-upon standards
    Les équipes ont l’obligation de respecter les normes qu’ils ont convenu d’appliquer.

Capture d’écran 2013-09-25 à 20.13.35

Cross-pollenation > Standardization
Les principes, normes et standards sont appliqués via une pollinisation plutôt que par l’imposition (Top-Down).

People > *
Évidemment ! L’humain est plus important que tout. Le respect est donc une valeur fondamentale de l’entreprise !

Trust > Control
La confiance est plus importante que le contrôle ! La condition sine qua none d’une réelle autonomie… C’est aussi le seul moyen de grandir aussi rapidement sans altérer le bien être des collaborateurs ! Henrik nous explique donc que Spotify s’organise afin d’endiguer les comportements politiques ainsi que la peur, cette dernière étant le meilleur moyen de tuer l’innovation.

Capture d’écran 2013-09-25 à 20.28.45

Value & Impact > Vélocité
Les principes du Lean Startup priment sur les indicateurs de vélocité. Ce qui compte ici, c’est que les clients adhèrent aux fonctionnalités proposées. Ainsi, les équipes mesurent systématiquement l’impact sur les clients de chaque fonctionnalité ajoutée.

Capture d’écran 2013-09-25 à 20.38.54

Flexibility & Innovation > Sability & Predictability
Il est bien plus important d’être flexible et innovant que d’être stable et prédictif. Évidemment !

Capture d’écran 2013-09-25 à 20.46.36

Bref, pour conclure, je dirais que je rêve de voir une entreprise française appliquer tous ces principes. En attendant, je vous invite à voir l’excellente présentation de Henrik Kniberg en cliquant ici.

2 réflexions au sujet de « Scrum Gathering 2013 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.