« 12 hommes en colère » ou petite leçon de leadership de crise

Jauffret3

Ma femme, inscrite au Master Responsable en Gestion des Ressources Humaine à l’Institut de Gestion Sociale (IGS), vient de suivre un cours de gestion du conflit. En plein cours, elle m’a envoyé un SMS pour me dire que le professeur est un petit génie difficile a suivre étant donné son niveau culturel…

De retour à la maison, nous avons discuté des sujets abordés lors de son cours. J’ai été  agréablement surpris d’apprendre qu’un grand intellectuel français critiquait aussi sévèrement la culture managériale française.

Il s’agit d’Éric Jauffret, Docteur en Histoire et Anthropologue. Il est intervenu pendant 15 ans à l’ENA. Il est également conférencier et consultant auprès des entreprises (l’Oréal, Lancôme…) et des écoles (HEC Executive Education, ESSEC Executive Education, ESC Rennes, ESC Grenoble…) sur les thèmes suivants : les dirigeants et l’intuition visionnaire, logique et gestion des conflits, la communication d’ébranlement, le renversement managérial de crise, ethnologie et marketing, la créativité et l’éthique.J’ai fait quelques recherches sur Internet et je suis tombé sur cette page. Je pense que vous apprécierez l’analyse concernant le leadership de crise.

« On reproche souvent aux grandes écoles en France de former les étudiants de façon trop conventionnelle, en les enfermant dans des concepts et des analyses très formatés.

Je voudrais ici rendre hommage à un intervenant, atypique, de l’Executive MBA d’HEC .
Docteur en Histoire et Anthropologue, et grand admirateur de René Girard, ce professeur aborde les questions de la place du dirigeant, de la gestion des conflits, de la violence en entreprise au travers d’approches différentes et originales. »…

« Eric Jauffret conclue en expliquant que le conflit ne nait pas de la différence, mais de l’indifférenciation, du mimétisme. La communication de crise du leader doit être équanime : bienveillante et implacableLe leader attaque les raisonnements, pas les raisonneurs.

Je trouve cette analyse riche d’enseignement. Que ce soit dans un comité de direction ou au sein d’un groupe de travail, nous sommes souvent confrontés à des rapports de force, voire à des conflits plus ou moins violents. Je pense que la démarche de distinguer chaque interlocuteur et de lui répondre individuellement pour emporter son adhésion est évidemment plus constructive que la confrontation directe. Même si cela peut paraître contre intuitif, il est préférable de ne pas s’occuper directement de ses opposants, de leurs répondre. Conforter ses alliés, attirer les neutres permet de créer un groupe plus fort. Et finalement, le vrai leader est celui qui, tout en gardant en vue son objectif final, arrive à maîtriser cette démarche. »

Lire l’article : jacquesbloch.wordpress.com

5 réflexions au sujet de « « 12 hommes en colère » ou petite leçon de leadership de crise »

  1. 889928 690874Hmm is anyone else experiencing issues with the images on this blog loading? Im trying to discover out if its a issue on my end or if its the blog. Any feed-back would be greatly appreciated. 138191

  2. 673850 115043This constantly amazes me exactly how weblog owners for example yourself can uncover the time and also the commitment to maintain on composing amazing weblog posts. Your internet site isexcellent and 1 of my own ought to read blogs. I basically want to thank you. 498343

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.