La Cinquième Discipline : L’art et la manière des Organisations qui apprennent

413S0488SXL

« Quand on maîtrise le raisonnement systémique, on renonce à faire d’une personne ou d’un seul facteur le responsable d’une situation donnée. Dans la perspective de rétroaction, tous les membres d’un système sont coresponsables des problèmes qui surviennent. Ceci ne signifie pas nécessairement que toute personne concernée peut, à un même degré, changer le système, mais cela signifie que la recherche d’un bouc émissaire mène à une impasse. Elle est pourtant un passe-temps particulièrement populaire dans nos sociétés individualistes occidentales. » La Cinquième Discipline – Peter SENGE.

Suite aux recommandations d’un collègue que j’affectionne tout particulièrement (Pablo PERNOT –  www.areyouagile.com), je me suis mis à la lecture d’un livre intitulé : « La Cinquième Discipline », de Peter SENGE. Un livre passionnant pour ceux qui souhaitent comprendre l’importance de la pensée systémique dans un monde de plus en plus complexe.

Nous pouvons expérimenter ce réflexe de « chercher le coupable » via un exercice que j’appelle : Défaillance systémique. Un atelier permettant de comprendre la différence entre ce qui est « Compliqué » et ce qui est « Complexe ».

Les participants sont confrontés à un problème apparemment très simple à résoudre. Les interactions avec les autres ayant un fort impact sur leur propre maîtrise des choses font que personne ne réussit à résoudre le problème. Comment faire pour résoudre à ce genre de problématiques dans l’entreprise ?

Le livre de Peter SENGE explique bien ce phénomène. Je vous le recommande vivement !!

La Cinquième Discipline. L’Art et la manière des organisations qui apprennent – Peter SENGE