La transparence managériale : un enjeu stratégique ?

url1

« Nous allons gagner et l’Occident va perdre. Vous n’y pouvez plus grand-chose, parce que c’est en vous-même que vous portez votre défaite. Vos organisations sont tayloriennes ; mais le pire, c’est que vos têtes le sont aussi. Vous êtes persuadés de bien faire fonctionner vos entreprises en distinguant d’un côté les chefs, de l’autre les exécutants ; d’un côté ceux qui pensent, de l’autre ceux qui vissent. Pour vous, le management, c’est l’art de faire passer convenablement les idées des patrons dans les mains des manœuvres. » Konosuke Matsushita, juin 1985. fondateur de Matsushita Electric (Panasonic).

À l’heure d’Internet, du village global,  à l’heur des petites poucettes comme aime les appeler Michel SERRES, les dirigeants qui ont l’ambition de bâtir une entreprise innovante, prospère et pérenne ont l’obligation de revoir leurs paradigmes.

Le formatage social, éducationnel et professionnel, en somme, tout ce qui nous façonne aujourd’hui, a été en grande partie imaginé à une époque totalement ignorante des réalités actuelles. Conçus et mis en oeuvre au 18e et 19e siècle, ces concepts devaient résoudre des problématiques propres à l’époque. Une époque révolue !

Malheureusement, ces paradigmes d’un autre âge rendent toute tentative de mise en place de nouvelles pratiques, plus adaptées, extrêmement complexes et imprévisibles. Suffisamment pour être abandonnées au premier échec. La pratique de la transparence managériale en fait partie !

Il est extrêmement compliqué de chiffrer l’impact positif ou négatif de l’opacité managériale dans les organisations. Force est cependant de constater que l’opacité managériale est souvent la règle sans même qu’on se pose sérieusement et rigoureusement la question de son impact. Je me suis donc posé les questions suivantes : Pourquoi est-ce que les organisations qui appliquent un management opaque me dérangent-elles tant ? Quel est l’intérêt, pour une organisation, de privilégier la transparence ? Au fil de mes lectures sur différents sujets dont la complexité, l’innovation et la motivation, j’ai décelé quelques pistes qui pourraient répondre, en partie, à ces questions. Les voici :

  • Le manque de transparence rend la vision floue et nous prive de sens.
  • Le manque de transparence donne le sentiment d’injustice : certains savent mais pas moi. L’injustice est un des principaux facteurs de démotivation et de désengagement.
  • Les principes d’adaptation et d’auto-organisation (d’agilité) ne peuvent être efficaces qu’à condition de disposer des informations pertinentes.
  • La transparence génère de la confiance. La confiance est un des piliers de la synergie d’équipe !
  • L’Intelligence collective ne peut être réellement mise en oeuvre si l’information n’est pas partagée efficacement envers tous les membres d’une équipe à qui l’on demande des résultats probants.

Évidement, quand je parle de transparence, un des piliers du SCRUM, on me rétorque souvent : «  oui mais en étant totalement transparent avec mes équipes, je ne réalise pas ma mission de manager qui consiste également à protéger l’équipe ». Ou encore, «  la vérité peut démoraliser certains collaborateurs… ». C’est tout à fait probable. Surtout si votre style managérial est opaque et que vous décidez, du jour au lendemain, d’appliquer la transparence. Ceci dit, mon propos n’est pas de dire que la transparence n’est que vertu. Je pense cependant que les comportements qui ont un impact négatif sur l’atteinte des grands  enjeux de l’entreprise du 21e siècle (vision, sens, engagement, collaboration, adaptabilité …) sont à réviser. McGregor avait compris l’ampleur de l’impact négatif du management opaque « taylorien » sur les générations actuelles. Nous ferions bien de nous y intéresser un peu plus.

À l’heur où l’on parle de transparence totale, d’open innovation, d’intrapreneuriat, d’entreprise du bonheur, passer à côté de ce sujet serait une erreur !

Voici quelques lectures sur le sujet :

Why Transparent Leadership is Overrated
http://www.inc.com/john-brandon/why-transparent-leadership-is-overrated.html
7 Rules for Total Transparency
http://leadchangegroup.com/transparency-and-leadership/
Using Transparency to Drive Organizational Success
https://www.asaecenter.org/Resources/ANowDetail.cfm?ItemNumber=53097
5 Powerful Things Happen When A Leader Is Transparent
http://www.forbes.com/sites/glennllopis/2012/09/10/5-powerful-things-happen-when-a-leader-is-transparent/#71ddd2d04895

 

Une réflexion au sujet de « La transparence managériale : un enjeu stratégique ? »

  1. Ping : xmt85c4wx5ctwxw3tcerthve56

Les commentaires sont fermés.