L’entreprise collaborative : un état instable des rapports humains

Un article fort intéressant de la part de Bertrand DUPERRIN. Je suis sont blog depuis un certain temps et j’apprécie beaucoup son analyse. Celle-ci traite de l’état instable des relations humaines dans l’entreprise collaborative… Bonne lecture !

Par : Bertrand DUPERRINduperrin.com

instable

“Ca n’avance pas”. “7 ans qu’on entend la même chose”. “Les gens dépriment”. “Rien de neuf”.  Voilà ce qu’on entend de plus en plus souvent au sujet des formes nouvelles d’entreprise, “sociale”, collaborative, voire digitale, traduisant une déception certaine de nombre d’acteurs et d’observateurs du sujet.

Une perception surement faussée. Pour ne parler que de l’Enterprise 2.0 Summit, dernier événement majeur auquel j’ai assisté sur le sujet, on voit quand même que le nombre de réussites majeures augmente, que les cas se renouvellent et se diversifient et même des exemples de transformation organisationnelle radicale comme chez Poult, certainement l’exemple de plus abouti de réinvention du modèle d’entreprise qu’on ait pu voir en France ces derniers temps. Lire la suite

Pourquoi vos équipes ne prendront pas de risques ?

Ownership

On me demande souvent : « Comment faire pour motiver les collaborateurs ? ». Évidemment, je ne vois qu’une seule réponse à cette question : « Et d’après vous, qu’est-ce qui explique leur démotivation ? »

Motiver des individus est une problématique complexe et toute réponse rapide ne pourrait qu’être simpliste. Je pense également que la démotivation est, en grande partie, le résultat d’un environnement organisationnel démotivant.

Il en va de même pour l’innovation : qu’est ce qui explique qu’en général, plus l’organisation est grande, moins elle innove ? Bien que je ne sois pas de certain de cette affirmation (d’ailleurs si vous avez des statistiques qui le confirment ou pas je suis preneur), cela me semble être le cas dans les organisations que j’observe en France.

En réponse à cette question, qui concerne un sujet aussi fondamental que l’innovation, une autre question me vient à l’esprit : Et pourquoi plus l’organisation est grande, moins les gens osent prendre de risques ? La peur ? La peur de l’échec, la peur de l’erreur, la peur de l’inconnu, la peur du manque de prévisions, la peur de ce qui n’est pas maîtrisé et surtout, la peur du blâme… Et quand la peur du risque devient une culture, il en est fini de l’innovation et, tôt ou tard, de l’organisation. Lire la suite

Le patron le plus aimé au monde…

Ça se voit tout de suite que c’est un bon patron : il suffit de voir ses souliers :p

Mais surtout, surtout remarquez bien, en fin de vidéo, l’emplacement de son bureau : au beau milieu de ses collaborateurs. Ça sent le patron libérateur !

Source : www.ohmymag.com
A l’occasion de son départ à la retraite, un grand patron d’un site internet, Mark Sebba, a reçu une immense surprise de la part de l’ensemble de ses employés. Découvrez laquelle !

Cette vidéo est la preuve que l’on peut être patron d’une entreprise, un grand nom du business mondial mais également un homme respecté, aimé et adulé. Après avoir créé et passé onze années à la tête d’un grand site internet, Mark Sebba a été surpris de voir l’engouement que lui portait l’ensemble de ses employés. En arrivant au bureau le matin du 9 juillet, ce dernier a pu apercevoir ses employés le féliciter alors qu’il déambulait dans les couloirs de l’entreprise accompagné d’un chanteur interprétant une nouvelle version de I’m The Man d’Aloe Blacc. Il a ainsi pu voir qu’à l’autre bout du monde, ses autres employés avaient participé à la fête. Un grand moment d’émotion !

Voici une autre vidéo intéressante de Mark Sebba concernant le fonctionnement de la société qu’il gère : Lire la suite

Taxis contre VTC : un parfait exemple de résistance au changement

3342962863

Dans de nombreuses villes à travers le monde, une guerre des tranchées oppose actuellement les conducteurs de taxis dit traditionnels à une nouvelle forme de concurrence incarnée par la société Uber, née en 2009, mais aussi Le Cab et Chauffeur-privé à Paris.

La méthode de ces nouveaux entrants est désormais connue: ils offrent un service de location de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), plus haut-de-gamme, offrant une alternative aux taxis classiques et reposant sur une application mobile qui permet de localiser et réserver en quelques minutes les véhicules disponibles aux alentours. Lire la suite

Faites d’une super idée un super business – HBR

 

Pourquoi la méthodologie «lean start-up» améliore la réussite des nouveaux business. Lancer une nouvelle entreprise, qu’il s’agisse d’une …

Lancer une nouvelle entreprise, qu’il s’agisse d’une start-up dans les nouvelles technologies, d’une petite activité ou d’un projet au sein d’un grand groupe, a toujours constitué une aventure hasardeuse. Selon la formule la plus traditionnelle, on rédige un business plan, on le présente à des investisseurs, on monte une équipe, on lance un produit et l’on s’efforce de le vendre de la manière la plus efficace possible. Quelque part, dans cette manière de procéder, on risque très probablement d’essuyer un revers fatal. Les chances ne sont pas de notre côté : comme l’indique une récente recherche menée par Shikhar Ghosh de la Harvard Business School, 75% de toutes les start-up finissent par échouer.

Lire la suite

Pouvoir pour tous, les nouvelles règles du management

Fini le management d’exécution. Place à la délicate conciliation des attentes de l’entreprise avec celles du travailleur

Neurosciences, bienveillance, agilité, slow management, autant de nouvelles approches qui ont déjà le vent en poupe en 2014. Ces techniques variées démontrent l’étendue des attentes des organisations et de leurs managers, conscients qu’il faut plus que jamais accompagner les changements qui s’opèrent tant au sein de l’entreprise que sur le marché du travail. “Nous observons depuis une dizaine d’années, voire quinze ans, une profonde évolution des modes de management. Auparavant, ceux-ci étaient fondés sur l’alignement et l’exécution. Il s’agissait alors d’avoir une vision, une stratégie et de la mettre en œuvre. Les collaborateurs étaient sous un mode d’exécution classique. Ensuite, le temps de la participation est venu”, explique Olivier Fronty, directeur général d’OSE Consulting. Solliciter le salarié autrement, comprendre et répondre à ses attentes, savoir renouveler sa motivation, ou encore faire évoluer ses compétences à la faveur de ses ambitions personnelles, sont autant d’objectifs nouveaux.

Source: www.lenouveleconomiste.fr

See on Scoop.itAgillys

Why Agile Is Failing in Large Enterprises, And What You Can Do About It

Here is the deck from my Agile2014 talk on why many folks are struggling to adopt agile in larger, more complex enterprises. The presentation explores many themes persistent on this blog. Why agile works, why agile fails, what gets in the way, and how to systematically and pragmatically begin to refactor your legacy organization into …

Source: www.leadingagile.com

See on Scoop.itAgillys

Le cercle vertueux du leadership

Valeurs & Principes AGILEs        >        Scrum, XP, Kanban, Scrumban, etc.. 

Sous entendu : Les valeurs et principes AGILEs sont plus importants que les framework Scrum, XP, etc…

Tel est le message que je répète sans cesse lors de mes différentes missions d’agilisation d’équipes et d’organisations.

Inspirés de nos expériences et des lectures, Nicolas Poitelon (Directeur d’agence digitale), mon épouse (RH) et moi-même, discutons souvent des problématiques que nous vivons respectivement dans nos activités professionnelles. Globalement, nous parlons des sujets suivants :

  • Motivation des personnes
  • Synergie d’équipes
  • Innovation
  • Leadership

Évidemment, s’agissant de sujets qui nous passionnent, je vous laisse imaginer les débats houleux que nous pouvons avoir de temps en temps 🙂

Ceci dit, nous convergeons sur certaines hypothèses facilitant le succès :

  • Il est difficile, voire impossible, de motiver. Il faut plutôt chercher à créer un environnement qui auto-motive les femmes et les hommes.
  • La synergie d’équipe, complexe à mettre en place, ne peut se faire que sous certaines conditions : Vision claire et fédératrice, liberté d’initiatives, projets stimulants
  • La rentabilité par l’innovation est le résultat d’un processus compliqué (qui commence au niveau de l’éducation). Pourtant, une entreprise ne peut devenir Leader sans favoriser l’innovation (et donc le risque).

Voici un schéma (version embryonnaire) illustrant les étapes nécessaires du leadership.

Cercle virtueux de l'innovation Lire la suite

Les clés pour constituer une équipe gagnante

Par Gérald Karsenti,

1159664449

Prise de conscience

Nous avons quitté un univers structuré et prévisible que nous connaissions — où la recherche de perfection et d’excellence était constante — pour un autre plus fluctuant, plus incertain, où l’échec — sans être recherché — est utilisé pour optimiser les processus de  fonctionnement. C’est autre chose. Et c’est pour cela qu’il faut bâtir d’autres équipes. Les critères de mesure de la performance sont en train de changer. Sans nier l’impératif de résultats, nous allons devoir reconsidérer notre approche en de nombreux points, revoir notre échelle du temps — les marchés ne pourront pas continuer de saluer les résultats immédiats qui se font souvent au détriment du long terme, des salariés et de l’économie — et suivre de nouveaux indicateurs, comme la contribution sociétale de l’entreprise. Face à la complexité de notre environnement, un individu seul ne peut rien. Fut-il le plus brillant de sa génération. Il y a trop à maitriser. L’équipe devient plus que jamais primordiale et de sa construction dépend en réalité notre futur. Lire la suite

L’esprit AGILE : un management qui ranime innovation et compétitivité

by François Rivard
Source : http://www.astrakhan.fr/blog/?p=519community

l’innovation passe d’abord par la satisfaction de l’individu dans le travail, ce que seulement 19% des individus confesseraient atteindre. Les plus grands inconnus d’une entreprise ? Ses propres salariés ! Pourtant, avec le nombre croissant de collaborateurs acteurs de la démarche, innover devient un processus continu, qui ne fonctionne plus par à-coups (d’intenses moments d’étude succédant à de grandes frénésies opérationnelles) mais où, par l’implication individuelle et régulière de chacun, l’entreprise s’assure une capacité à produire et à penser en parallèle, à tous les niveaux, comme dans une immense course de relais. Par transitivité, la satisfaction au travail devient un enjeu économique de performance et de compétitivité. Lire la suite